http://www.lgdj.fr

Les institutions de la Ve République à l'épreuve de l'alternance : la présidence de François Mitterrand

La Ve République se singularise, entre 1958 et 1981, par l'absence d'alternance et ses institutions sont largement identifiées à leur fondateur, le Général de Gaulle, et à sa famille politique. L'entrée à l'Élysée en 1981 d'un Président socialiste, François Mitterrand, constitue à cet égard un événement spectaculaire ; il en va de même de l'arrivée à l'Assemblée nationale, en 1986, pour la première fois, d'une majorité hostile au Président en place.

Le présent ouvrage analyse comment les institutions de la Ve République se sont prêtées à la série d'alternances qui marquent l'accession au pouvoir de F. Mitterrand puis le déroulement de son double mandat (plus particulièrement celles de 1986 et 1988).

En sens inverse, quelles ont été les conséquences de l'alternance sur les institutions? Si celles-ci n'ont pas subi de boulversement quant à leur lettre (même si des réformes politiques et constitutionnelles sont intervenues), n'ont-elles pas été transformées quant à leur pratique? Les caractéristiques de la Ve République, centrées sur un exécutif fort et sur l'efficacité de l'État, n'ont-elles pas été remises en cause par l'atténuation de la domination présidentielle pendant les périodes de « cohabitation » (1986-1988 et 1993-1995)? Un nouvel équilibre des pouvoirs n'a-t-il pas, par ailleurs, été instauré avec l'émergence du Conseil constitutionnel, des collectivités territoriales ou des autorités administratives indépendantes?

tome 84
Le Gall

Éditeur : L.G.D.J
Collection : Thèses
Sous-Collection : Bibliothèque constitutionnelle et de science politique
ISBN : 978-2-275-01517-0
EAN13 : 9782275015170
Date de parution : 01/1997
Thèses - 410 pages - Universitaire
Etat : Disponible
Thème :
Droit > Droit constitutionnel > La 5e république > Institutions

Prix éditeur : 41.75 €

""