La parole de l'avocat

De la liberté d’expression au devoir d’indignation

Par nature, par devoir, l’avocat parle. Dans le prétoire mais aussi de plus en plus souvent en dehors, il parle par nécessité. Quelles sont les limites et quels sont les risques liés à ce droit à la parole ? Au travers d’analyses pertinentes, les auteurs de cet ouvrage ouvrent un large débat sur les libertés, mais aussi sur les contraintes pesant sur le droit à la parole.
Les questions suivantes y sont notamment abordées :
- la liberté d’expression de l’avocat dans ou hors du prétoire est-elle absolue ?
- de quelle liberté le collaborateur dispose-t-il par rapport à son patron ou aux clients de celui-ci ?
- l’avocat a-t-il le devoir ou le droit de s’opposer, voire de s’indigner ? Jusqu’où peut-il aller ?
- les contraintes économiques permettent-elles à l’avocat d’exercer librement sa mission ?
- l’aide juridique, donne-elle réellement aux plus démunis la parole et l’accès au droit ?
- quel est le rôle des ordres dans ce débat ?
Cet ouvrage s’adresse aux avocats, magistrats, journalistes, responsables politiques... afin de leur permettre de reconsidérer leur rôle à l’aune de principes qui justifient la nécessité d’une réelle liberté d’expression.


Collectif

Éditeur : Anthemis
Collection :
ISBN : 978-2-87455-220-5
EAN13 : 9782874552205
Date de parution : 05/2010
Colloques - Etudes - Rapports - 150 pages - Universitaire
Etat : Disponible
Thème :
Droit > Droit international et étranger > Droit étranger
Autre thème :
Droit > Professions du droit > Acteurs de la justice / Actualités

Prix éditeur : 62.9 €

""