L’affaire Baby Loup ou la nouvelle laïcité

L’affaire Baby Loup défraie la chronique depuis plusieurs années. L’histoire de cette femme licenciée pour port du voile par la crèche qui l’employait a été l’occasion d’un débat très nourri sur l’Islam et la liberté des femmes, la place de la religion dans le travail et dans la sphère éducative. Elle est aussi et surtout porteuse d’une remise en cause de la conception de la laïcité léguée par la loi de 1905.
La « Nouvelle Laïcité », que cette affaire retentissante dévoile, exprime la volonté d’étendre à l’ensemble de la société, donc à la sphère privée, un principe de neutralité religieuse qui ne vaut traditionnellement que pour les autorités publiques. Suivre cette voie, n’est-ce pas prendre le risque de déstabiliser les fondements même de la protection des droits de l’homme, au premier rang desquels la liberté et l’égalité ?
Le présent ouvrage propose une analyse de l’affaire Baby Loup, considérée comme le symptôme des mutations qui depuis le début des années 2000 affectent lourdement la notion de laïcité.

Stéphanie Hennette Vauchez est professeure de droit public à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense.
Vincent Valentin est professeur de droit public à Sciences Po Rennes.


Stéphanie Hennette Vauchez
Vincent Valentin

Éditeur : L.G.D.J
Collection : Exégèses
ISBN : 978-2-275-04446-0
EAN13 : 9782275044460
Date de parution : 10/2014
Essais - 116 pages - Universitaire
Etat : Disponible
Thème :
Droit > Libertés publiques / Droits de l'homme

Prix éditeur : 17 €

""