Léon Michoud

Sous la direction scientifique de Xavier Dupré de Boulois et Philippe Yolka

Léon Michoud fut professeur à la Faculté de droit de Grenoble jusqu'à sa mort en 1916. Il a attaché son nom à l’une des études les plus pénétrantes de la personnalité morale, dont les implications concernent aussi bien le droit public que le droit privé. À côté de cette dimension majeure, d’autres écrits (relatifs, notamment, au contrôle juridictionnel de l’administration) autorisent à voir en Michoud – de l’avis des meilleurs spécialistes – l’une des figures tutélaires du droit administratif français.
Or, contrairement aux œuvres d’illustres contemporains comme Hauriou et Duguit, celle de Michoud n’a jamais fait l’objet d’une étude approfondie. Le présent ouvrage vise à réparer cet oubli, en livrant une présentation à la fois synthétique, transversale et critique des travaux de l’auteur. Il offre l’occasion de croiser différents types d’approche : d’une part, celles d’historiens du droit (qui situent Michoud dans le contexte de l’époque, en examinant son ancrage grenoblois ainsi que ses relations avec les autres juristes du temps) et de spécialistes de droit positif (s’agissant des aspects techniques de l’oeuvre) ; d’autre part, celles de publicistes et de privatistes, pour ce qui concerne la (re)lecture de distinctions structurantes que l’on doit en partie à Michoud (personnes publiques/privées, personnes corporatives/fondatives).


Collectif

Éditeur : Institut Universitaire Varenne
Collection : Colloques & Essais
ISBN : 978-2-37032-024-7
EAN13 : 9782370320247
Date de parution : 09/2014
Colloques - Etudes - Rapports - 298 pages - Universitaire
Etat : Disponible
Thème :
Droit > Théorie / Sociologie / Histoire / Philosophie / Histoire du droit > Histoire du droit

Prix éditeur : 30 €

""