http://www.lgdj.fr

Justice et politique : la déchirure ?

Les rapports entre les responsables politiques et les juges sont marqués par des tensions dont les médias rendent compte presque quotidiennement. Le droit positif ne traduit pas ce qu’est devenue la justice aujourd'hui : un véritable pouvoir concurrent du pouvoir politique. Conquérant, le pouvoir judiciaire voit sa légitimité contestée. Affaibli, le pouvoir politique voit ses prérogatives menacées.
Cet ouvrage a pour objet d’analyser les causes et les manifestations de la montée en puissance du juge, tant au niveau national que supra national, de proposer les réformes institutionnelles susceptibles de traduire à la fois la reconnaissance de ce pouvoir, garant des libertés, et le respect des prérogatives politiques dans lesquelles s’incarne le principe démocratique et la détermination de l’intérêt général. Cette réflexion est articulée autour de deux idées directrices. D'une part, l’indépendance des magistrats ne doit pas conduire à l’autonomie de la justice. D’autre part, la légitimité du juge ne réside que dans sa fonction de tiers impartial.
Le débat doit être ouvert, il concerne tant la place du juge dans la société que l’avenir de la démocratie. Il intéresse les juristes, mais aussi l’ensemble des citoyens.

Bertrand MATHIEU, Professeur à l’École de droit de la Sorbonne-Université Paris I, a été membre du Conseil supérieur de la magistrature de janvier 2011 à janvier 2015. Il est vice-président de l’Association internationale de droit constitutionnel. Il a été membre de diverses commissions chargées de préparer des révisions constitutionnelles. Il dirige la revue Constitutions.


Bertrand Mathieu

Éditeur : L.G.D.J
Collection : Forum
ISBN : 978-2-275-04740-9
EAN13 : 9782275047409
Date de parution : 07/2015
Essais - 192 pages - Universitaire
Etat : Disponible
Thème :
Droit > Droit constitutionnel > Ouvrages généraux
Autre thème :
Droit > Professions du droit > Acteurs de la justice / Actualités

Prix éditeur : 23 €

""