http://www.lgdj.fr

Protéger les lanceurs d'alerte

La démocratie technique à l'épreuve de la loi

Les lanceurs d’alerte ont acquis une place nouvelle dans l’espace public. On leur doit la révélation de scandales sanitaires comme financiers. De délateurs, ils sont maintenant vus comme des défenseurs de l’intérêt public.
Cet ouvrage analyse la manière dont le droit français a accompagné cette reconnaissance du rôle positif des lanceurs d’alerte et les a protégés contre les mesures de rétorsion.
Le récit s’ouvre avec l’arrêt Cicolella du 11 octobre 2000, jalon central de la mobilisation pour une protection des lanceurs d’alerte dans les domaines sanitaires et environnementaux, et se clôt avec la loi Sapin 2 du 9 décembre 2016 qui définit les lanceurs d’alerte et unifie le régime juridique qui leur est applicable. On y voit la mobilisation associative engagée pour la promotion de la démocratie technique peu à peu absorbée dans la défense de la transparence de la vie publique.

OLIVIER LECLERC est directeur de recherche au CNRS, membre du Centre de recherches critiques sur le droit (CERCRID).

1e édition
Olivier Leclerc

Éditeur : L.G.D.J
Collection : Exégèses
ISBN : 978-2-275-04724-9
EAN13 : 9782275047249
Date de parution : 02/2017
Essais - 106 pages - Universitaire
Etat : Disponible
Thème :
Droit > Libertés publiques / Droits de l'homme

Prix éditeur : 17 €

""