L'entreprise et l'art

Sous la direction d'Alexandra Mendoza-Caminade

Si les relations entre le monde de l’art et celui de l’entreprise semblent peu développées, l’entreprise n’échappe pas non plus à l’art. Les pouvoirs publics, qu’ils soient nationaux ou européens, encouragent le soutien au secteur artistique, et les enjeux politiques, culturels et économiques sont de taille. L’entreprise peut appréhender l’art comme un marché sous l’angle de l’optimisation économique et fiscale, notamment via le mécénat ou les fondations. Comment alors concilier les exigences liées au soutien du secteur artistique, sa valorisation, avec la logique marchande et les préoccupations des entreprises en termes de communication ? L’entreprise peut elle-même être créatrice d’art et réunir la double qualité d’entreprise et de créatrice. Cette activité spécifique engendre divers questionnements concernant les droits relatifs aux créations artistiques : qui en est titulaire ? Comment l’entreprise peut-elle valoriser des créations artistiques ? Comment protéger les créations artistiques de la convoitise des tiers ?

1e édition, tome 32
Collectif

Éditeur : Institut Fédératif de Recherche "Mutation des normes juridiques" - Université Toulouse I
Collection : Colloques de l'IFR
ISBN : 978-2-36170-159-8
EAN13 : 9782361701598
Date de parution : 02/2018
Colloques - Etudes - Rapports - 176 pages - Universitaire
Etat : Disponible
Thème :
Bourse & Patrimoine > Gestion de patrimoine > Oeuvres d'art et autres actifs

Prix éditeur : 25 €

""