Dire le droit et être compris

Comment rendre le langage judiciaire plus accessible

Depuis plus de quinze ans, l’Association syndicale des magistrats poursuit son travail visant à rendre le langage de la Justice plus compréhensible.
Les premières publications de Dire le droit et être compris, en deux tomes, invitaient les magistrats à adapter le langage de leurs actes pour qu’ils soient plus lisibles. Elles avaient suscité enthousiasme, intérêt, critiques et oppositions.
Ces deux tomes ont été fondus en un seul ouvrage. Ils ont été complètement réécrits et largement amplifiés.
L’optique reste la même : comment rédiger les actes judiciaires de façon à ce qu’ils soient compris par leur destinataire principal, le justiciable ?
Dans cette perspective, l’ouvrage s’appuie sur les lignes de force suivantes :
- dans la mesure du possible, privilégier le langage de la vie courante ;
- aider le lecteur à s’orienter dans l’acte judiciaire ;
- conserver la rigueur juridique.
À cette fin, de nombreuses propositions sont formulées. Elles portent sur le vocabulaire, la syntaxe, la construction des phrases et la présentation des actes. Elles visent les actes de la procédure pénale et ceux de la procédure civile. Des exemples sont suggérés. Chacun pourra ainsi retenir les propositions qui lui paraissent les plus judicieuses.
L’ouvrage ne s’adresse pas qu’aux magistrats. Tous les acteurs du monde judiciaire sont concernés : avocats, greffiers, huissiers, notaires, experts, etc.

2e édition
Collectif

Éditeur : Anthemis
Collection :
ISBN : 978-2-8072-0336-5
EAN13 : 9782807203365
Date de parution : 02/2018
Guides pratiques - 156 pages - Praticien
Etat : Disponible
Thème :
Droit > Droit international et étranger > Autres ouvrages
Autre thème :
Droit > Théorie / Sociologie / Histoire / Philosophie / Histoire du droit > Sociologie / Linguistique

Prix éditeur : 39 €

""