http://www.lgdj.fr

Droit et biopiraterie

Contribution à l'étude du partage des ressources naturelles

Sources de convoitises, les ressources naturelles font parfois l’objet d’actes de prédation tels que la biopiraterie. Le phénomène, de plus en plus médiatisé, mais encore largement sous-étudié, est souvent dénoncé comme un véritable pillage des ressources naturelles. En fait, même si elle recouvre une réalité plurielle, la pratique de la biopiraterie peut être caractérisée comme un accaparement des ressources naturelles. Saisie comme telle, il est permis de comprendre comment elle est née et a évolué, ce qui est du plus grand intérêt pour son appréhension. Aussi, parce que la biopiraterie interroge les modalités de partage des ressources naturelles, elle contribue à un renforcement des dimensions solidaristes du statut juridique de ces ressources. Cependant, si des règles existent, elles ne sont pas pleinement satisfaisantes. Cette situation invite à une réflexion plus globale sur le statut juridique de l’environnement et conduisant à le considérer, juridiquement, comme un bien commun.

1e édition, tome 14
Loïc Peyen

Éditeur : L.G.D.J
Collection : Thèses
Sous-Collection : Bibliothèque de droit de l'urbanisme et de l'environnement
ISBN : 978-2-275-06041-5
EAN13 : 9782275060415
Date de parution : 09/2018
Thèses - 546 pages - Universitaire
Etat : Disponible
Thème :
Droit > Droit de l'environnement

Prix éditeur : 58 €

""