Remarquable juriste, distrait légendaire comme certains savants, Louis Boyer était un intellectuel original, attachant, et aimé par tous ceux qu'il avait côtoyés dans sa vie. Il fut, jusqu'à sa mort inattendue dans un accident de la circulation en 1992, l'un des phares de la Faculté de droit de Toulouse, continuateur des Maîtres prestigieux qui l'avaient formé. Né en 1922, fils de Pierre Boyer, avoué très compétent à la Cour d'appel de Toulouse, neveu de Georges Boyer, Doyen de la Faculté de droit de cette ville et historien réputé, il s'orienta naturellement, après de solides études secondaires, vers les disciplines juridiques. Il avait, par atavisme, le Droit dans le sang. Il fut un étudiant très brillant, cumulant les mentions Très Bien et les éloges du jury dans les examens, voué à un bel avenir. Le temps, qui passe si vite, a déroulé entre lui et moi un long ruban d'amitié. Contemporains, nous avons cheminé côte à côte sous la bannière universitaire. Nous nous sommes surtout retrouvés en doctorat et au concours d'agrégation de droit privé. Il fut en licence l'élève de Pierre Raynaud, qui lui inculqua les recettes de la rigueur et du diagnostic civiliste. Le Doyen Jacques Maury, dont l'enseignement et les oeuvres étaient également d'une qualité exceptionnelle, dirigea et présida son importante thèse sur La notion de transaction. Agrégé en 1951, après avoir été chargé de cours de droit pénal de 1947 à 1951, il fut affecté à la Faculté de droit d'Alger, avant de revenir à Toulouse. Aimant les voyages, il fut détaché de 1961 à 1964 à la Faculté de droit de Beyrouth, où il contracta des amitiés nombreuses et fidèles. Civiliste, processualiste, spécialiste du droit aérien et du droit international privé, ses cours précis et lumineux, ses articles et chroniques, lui avaient valu une réputation considérable auprès des étudiants et des juristes. Parallèlement à ses fonctions de professeur, il s'est intéressé aux charges administratives universitaires, pour devenir à la fin de sa vie Doyen de la Faculté de droit de Toulouse, reconstituée au sein de l'Université des Sciences sociales. Il avait la faveur de ses pairs, qui lui faisaient confiance. On remarquera dans ce volume des Mélanges offerts à sa mémoire, des études de ses collègues dans les matières où il excellait : droit civil, procédure civile, droit international privé, droit comparé, et indispensable histoire du droit. Ces contributions, dues à l'amitié et à l'admiration qu'il inspirait, perpétueront le souvenir du Professeur Louis Boyer. Préface de Roger Merle, Professeur émérite à l'Université des Sciences Sociales de Toulouse

1e édition
Collectif

Éditeur : Presses de l'Université Toulouse 1 Capitole
Collection : Mélanges
ISBN : 978-2-909628-21-9
EAN13 : 9782909628219
Date de parution : 06/1996
Colloques - Etudes - Rapports - 832 pages - Universitaire
Etat : Disponible
Thème :
Droit > Droit civil > Ouvrages généraux

Prix éditeur : 76.22 €

""