http://www.lgdj.fr

Ethnographies du raisonnement juridique

Sous la direction de Julie Colemans et Baudouin Dupret

Il est fréquent d’entendre qu’il existe une façon de raisonner qui est propre aux juristes. Parfois entendue positivement – au sens de la précision du raisonnement ou de ses termes – et parfois négativement – le goût de l’argutie, le caractère procédurier, l’excès de formalisme –, cette façon de raisonner est même tenue pour être la caractéristique principale du droit et de ses experts. Si donc l’on tient une forme de raisonnement pour spécifique au droit (ce qu’on peut appeler le juridisme), il reste à se demander de quoi elle est faite, au-delà des poncifs tenant à sa rigueur et à son formalisme.
Cet ouvrage s’inscrit résolument dans une perspective ethnographique du raisonnement juridique qui se donne comme objectif de décrire comment ce dernier opère en situation. Ses contributions s’organisent selon trois axes. Le premier rassemble des textes qui traitent des catégorisations de sens commun et de leur lien étroit avec les catégorisations juridiques. Le second s’intéresse à l’établissement des faits de la cause. La dimension factuelle du raisonnement juridique est étroitement liée aux questions de preuves matérielles ou testimoniales. En filigrane apparaît la question de la vérité judiciaire qui émerge du jugement et se construit peu à peu à travers les différentes opérations matérielles et cognitives mises en oeuvre par les magistrats. Enfin, le troisième axe s’intéresse aux rapports entre droit et culture.
La grande variété des ethnographies présentées dans cet ouvrage, variété qui doit autant aux dispositifs méthodologiques qu’aux terrains de recherche, permet d’appréhender le raisonnement juridique à travers ses divers accomplissements pratiques. S’appuyant tantôt sur les interactions observées lors d’audiences judiciaires, tantôt sur le processus décisionnel ou encore sur l’analyse documentaire et le compte-rendu du travail d’enrôlement des professionnels du droit autour d’un cas particulier, le raisonnement juridique se déploie au gré des cas problématiques qui sont soumis aux cours et tribunaux afin que soit dit le droit censé résoudre le problème et mettre fin au conflit. Toutes les contributions partagent une même attention accordée au processus de « mise en pertinence » des cas à résoudre. Elles révèlent la richesse de la démarche ethnographique qui, en étant au plus près des pratiques des professionnels et des experts du droit, éclaire des points jusque-là restés aveugles du raisonnement juridique.

Ont participé à cet ouvrage :
Luiza Felix de Souza Barçante
Pedro Heitor Barros Geraldo
Nadia Khrouz
Julien Seroussi
Caroline Simon
Barbara Truffin
Jean-marc Welller
Ayang Utriza YaKIN

1e édition, volume 32
Collectif

Éditeur : L.G.D.J
Collection : Droit et société
Sous-Collection : Fondation Maison des Sciences de l'Homme
ISBN : 978-2-275-02928-3
EAN13 : 9782275029283
Date de parution : 12/2018
Colloques - Etudes - Rapports - 270 pages - Universitaire
Etat : Disponible
Thème :
Droit > Théorie / Sociologie / Histoire / Philosophie / Histoire du droit > Théorie du droit

Prix éditeur : 32 €

""