L'intermédiation professionnelle

De la découverte d'une myriade de droits spéciaux (patents) à la recherche d'un authentique droit commun (latent)

Dérivée du latin « intermedius » signifiant « qui est au milieu » et plus large que « la représentation » ou, a fortiori, « le mandat », « l’intermédiation » intéresse fonctionnellement – depuis longtemps et de plus en plus – la plupart des disciplines ou matières juridiques même si, envisagée d’un point de vue strictement conceptuel et notionnel, l’institution serait encore très floue, voire élastique. Il en va ainsi d’autant plus que, de toute évidence, la doctrine est restée assez réservée sur les questions ou problèmes relatifs à sa conception d’ensemble. Le sujet, loin d’être rebattu, semblait ainsi mériter un regard plus exhaustif, eu égard à sa dimension, à son intérêt, à son importance, à sa difficulté... Mais, une fois posée en ces termes, la question a très vite fait apparaître la multiplicité, la diversité, la complexité et, parfois, la disparité des normes applicables. Il s’est avéré, en effet, très difficile de trouver une cohérence constante ou un « souffle commun » dans les règles gouvernant l’intermédiation ou son environnement puisque, selon les systèmes juridiques, selon les disciplines ou selon les matières, selon les contrats ou les institutions, selon la qualité des parties, selon les intérêts en présence… ou encore selon les périodes, la conception de l’intermédiation est mouvante et son régime variable.

Moussa Thioye est Professeur de Droit privé et sciences criminelles à l'Université Toulouse Capitole

1e édition, tome 38
Moussa Thioye

Éditeur : Institut Fédératif de Recherche "Mutation des normes juridiques" - Université Toulouse I
Collection : Colloques de l'IFR
ISBN : 978-2-36170-192-5
EAN13 : 9782361701925
Date de parution : 06/2019
Colloques - Etudes - Rapports - 152 pages - Universitaire
Etat : Disponible
Thème :
Droit > Droit des NTIC et des médias / Internet / Commerce électronique

Prix éditeur : 18 €

""