http://www.lgdj.fr

Réflexions sur les concepts en droit de l'environnement

Le droit moderne de l’environnement apparaît, en France, dans les années 1960. Il émerge de manière empirique en réaction à de grandes catastrophes écologiques et intervient dans les domaines les plus divers pour mettre en place des garde-fous juridiques propres à limiter la dégradation de l’environnement. Le droit est alors fragmenté, technique et constitue la plupart du temps un simple placage des mécanismes et des concepts juridiques classiques sur un nouvel objet : l’environnement. Le manque de cohérence et de construction du droit est progressivement pallié par l’affirmation de principes, l’édiction d’un Code et la consécration de la Charte constitutionnelle de l’environnement. En outre, au gré des réformes, le droit se construit autour de nouveaux concepts. Les concepts écologiques, qualifiés auparavant d’insuffisants pour appréhender l’environnement, sont complétés avec la prise en compte, par exemple, des concepts d’écosystème, de processus écologiques ou de solidarité écologique. Une dimension conceptuelle du droit de l’environnement émerge en droit positif avec les notions phare de patrimoine commun de l’humanité, de développement durable, de précaution, d’irréversibilité, susceptible d’en rassembler les morceaux épars et d’affirmer la maturité du droit de l’environnement. La conceptualisation récente du droit de l’environnement participe d’une construction plus aboutie et d’une simplification et généralisation de la matière, que le présent ouvrage s’efforce de mettre à jour grâce à une analyse des concepts en droit de l’environnement.

Adeline Meynier est docteur en droit.

1e édition, tome 16
Adeline Meynier

Éditeur : L.G.D.J
Collection : Thèses
Sous-Collection : Bibliothèque de droit de l'urbanisme et de l'environnement
ISBN : 978-2-275-06453-6
EAN13 : 9782275064536
Date de parution : 01/2020
Thèses - 624 pages - Universitaire
Etat : Disponible
Thème :
Droit > Droit de l'environnement

Prix éditeur : 68 €

""