Ce dossier prend pour objet les imbrications des dimensions locales, nationales et transnationales des appartenances qui se jouent au travers des pratiques musico-chorégraphiques. En s’appuyant sur des recherches ethnographiques et historiques à propos de la salsa, de la kizomba, du sabar, du séga, du sheikani, du fandango et de la danse contemporaine, les auteur.e.s saisissent leurs modes de circulation entre différents espaces (Afrique, Amérique centrale et du Nord, Europe, Proche et Moyen-Orient, Océan Indien), et analysent comment les expériences générées par la musique et la danse agissent sur l’articulation des registres d’identification. Ces ethnographies de performances en circulation produisent des lectures originales des phénomènes de globalisation culturelle, suggérant plusieurs outils (méthodologiques et conceptuels) pour dépasser le binarisme national/transnational et étudier conjointement les processus de (trans)nationalisation et de translocalisation. Le dossier permet alors de réinterroger la façon dont les registres d’identification se conjuguent dans un jeu d’ancrages et de circulations, mais aussi et surtout dans des instants de performances situées, où les imbrications d’échelles spatiales et identitaires sont mises en corps, en émotions, et en sensations.

Coordination
Alice Aterianus-Owanga, Elina Djebbari et Monika Salzbrunn

tome 3 & 4, volume 35
Collectif

Éditeur : Faculté de droit et des sciences sociales de Poitiers
Collection : Revue européenne des migrations internationales
ISBN : 979-10-90426-65-8
EAN13 : 9791090426658
Date de parution : 07/2020
Revues - 320 pages - Praticien
Etat : Disponible
Thème :
Droit > Droit de la culture

Prix éditeur : 33 €

""